Accueil / Articles

Cette page reprend l'intégralité du contenu du site.


Cette page contient 5 articles

1975 – Ethnolinguistique de la haute vallée du Ger, Thèse d’Etat
19 téléchargement(s)

Village Ger-de-Boutx. Crédit photo : Marie-Thérèse VERGARA

Ethnolinguistique de la haute vallée du Ger, Thèse d’Etat soutenue par Jean-Claude Dinguirard, sous la direction du professeur Jacques Allières, à l’université de Toulouse le Mirail.

Thèse ethnolinguistique centrée sur le village de Ger de Boutx et ses interactions avec Coulédoux et Boutx. Un matériau très vaste y est étudié pour expliquer des faits de langue très particuliers, entre le gascon de Comminges parlé au Ger et le gascon du Couserans, plus proche de celui parlé à Aspet, que l’on parle à Coulédoux.

  Deux fichiers scannés, l’un en pdf simple, 52 Mo ; l’autre en pdf « cherchable » (OCRisé) 336 Mo.

 

 

 

 

 

Références secondaires


1982 – So ditz la gens anciana, proverbes et troubadours
3 téléchargement(s)

Proverbes et Troubadours. Voir table des matières page 126 :

Voltoire
Le marchand Voltoire

p. 13 : Lous areproues gascous, de Bertrand Larade, ici remis au jour, avec notes comparatives avec les mimes de Baïf,
p. 53 : Les proverbes de Voltoire
p. 58 : Lous moutets guascous deou marchan De Voltoire
p. 109 : La culture parémiologique d’un troubadour : Marcabru
p. 123-125 : Parémiologie de Gascogne, reclasse et met à jour Van Gennep, Manuel 4. Pour une approche plus complète, voir 1979-1980 – Bibliographie critique des proverbes des Pyrénées gasconnes

So ditz la gens anciana. Via Domitia n° 28, pp. 1-126

Voir aussi sur Gallica et sur le site dela bibliothèque numérique patrimoniale des universités toulousaines :

Références secondaires


1970-1975 Proverbes et expressions populaires de Ger de Boutx
1 téléchargement(s)

Proverbes de Ger de Boutx, Comminges.

  • Si août sèche quelques gouttes, septembre séchera jusqu’à la dernière (traduction très libre)
  • La lessive du gascon
  • Formule que l’on prononce en tenant le cochon à l’écart
  • Autre expression gasc.
  • Nati e Vati toti parenti…
  • Jurons
  • Le chant de la grive…
  • Notes manuscrites : proverbes, recettes de cuisine et de pharmacopée

Ailleurs sur ce site, on entendra aussi : « vèrd et blu : me foti de tu », voire la ronde enfantine : « vèrd et blu et jaune, vòs dansar Guilhaumes ? – Arrog e vèrd et blu me foti de tu ».

« La haute vallée du Ger est pourtant un pays où d’immenses forêts de conifères et de vastes prairies rejoignent le ciel ».


1976-1983 – Faune populaire de Gascogne, index essentiellement parémiologique
2 téléchargement(s)

Du 15 septembre 1976 à – probablement – mi-1983, Jean-Claude Dinguirard alimentait un index de la faune populaire de Gascogne. Ce sont environ 1 755 traces et pas moins de 137 animaux qui sont ainsi suivies, à travers une vingtaine d’ouvrages, principalement parémiologiques, de quinze auteurs. Cet index a été ressaisi et une première analyse quantitative en est proposée ci-après.

20% (27) des animaux les plus représentés, totalisent 80% des occurrences soit 1 414 apparitions. Félix Arnaudin est l’auteur chez qui l’on trouve le plus d’occurrences (37%). Cinq auteurs totalisent 80% des occurrences de l’index.

S’agissant non plus du nombre d’animaux, mais du nombre d’entrées c’est-à-dire du nombre d’animaux distincts par auteur, le classement est sensiblement inchangé notamment avec Arnaudin et Dardy en tête toutefois l’écart entre eux est très réduit : si Arnaudin a sans doute réalisé une compilation bien plus volumineuse, la biodiversité est sensiblement la même entre Arnaudin et Dardy. De plus, quand 5 des auteurs du panel totalisent 80% du nombre de mentions à un animal, il en faut 7 pour totaliser 80% de la biodiversité du panel et Lespy passe devant Dambielle et Bernat.

Enfin, sur les 137 animaux du panel, 38 – dont la sirène et le « Trote-camin », chez Arnaudin – ne sont cités que par un et un seul auteur. Le classement des auteurs uniques pour chacun de ces 38 animaux est sensiblement comparable au classement des auteurs par la biodiversité inventoriée dans le panel.

Lo Trote-camin (Pipit farlouze)
Lo Trote-camin

Ces éléments mériteraient peut-être une analyse en diachronie, car parmi les animaux les plus cités, le chat arrive en troisième position après le chien et l’âne. Or, d’après Henri POLGE (Le franchissement des fleuves, Via Domitia n° XIX, 1976, p. 83), le chat ne se manifeste en Gaule que vers le début de l’ère chrétienne où il « capte la place et peut-être même le nom de la Genette », totalement absente de ce lexique. Les proverbes, comme les thèmes légendaires, se survivent à eux-mêmes en s’adaptant.

 

 

Constitution du panel :

Auteur Ouvrages
Abbé CASTET (a) Prov. Biros (1889) : page et n° du proverbe
(b) Prov. Couserans (1971) : n° du prov. Souligné
V. LESPY Prov. Pays de Béarn (1876) : p. et n° du proverbe
L. DARDY Anthologie Albret, vol.I : p. et n° du prov. Vol II : souligné
E. BERNAT (a) Prov. Lang. Montagnard
(b) Prov. Pyr. Centr.
N° du prov. Seul, cas nom. Continue : (a) = 1-309 ; (b) = 310.588
J. SEGUY Articles de J. Séguy, références diverses
H. POLGE Articles de H. Polge, références diverses
P. BEC Informations secondaires et motivations dans quelques noms d’animaux en gascon, RLiR 95-96 (1959)
C. JOISTEN Le folklore des êtres fantastiques en Ariège, Via Domitia 9 (1962)
J. BOURDETTE Reproues det Labeda (1893) = n° du proverbe dans la copie de J.-C. Dinguirard
J. HATOULET et E. PICOT Proverbes Béarnais (1862) : J. Hatoulet et E. Picot, n° de proverbe dans la copie de J.-C. Dinguirard
F. ARNAUDIN Recueil de proverbes de la Grande-Lande : n° du proverbe
H. DAMBIELLE Nos proverbes gascons (19714 – 1927, 7 séries) : n° de la série, n° du thème, n° du proverbe
G. ROHLFS Divers
H.D. BORK Neu Beiträge zur romanischen Etymologie (1975)
F. LECOY Romania 1976-1

Avril 2020 – F. Dinguirard


1979-1980 – Bibliographie critique des proverbes des Pyrénées gasconnes
3 téléchargement(s)

Une trentaine d’ouvrages consacrés à la parémiologie gasconne, pour moitié d’entre eux : la Gascogne pyrénéenne.
Paru en 1980 dans Recherches Pyrénéennes n° 0, pp. 103-108